Amandine Wattelier-Bricout

Amandine Wattelier-Bricourt

Amandine Wattelier-Bricout

Ambassadrice HAL

Docteur en études indiennes

Chargée de recherches au sein du projet ERC-DHARMA à l’université Humboldt (Berlin)

Gestionnaire de la collection HAL-GREI

« Docteur en études indiennes spécialisée en philologie sanskrite, je base ma recherche sur l’édition critique des sources primaires de l’Inde ancienne aussi bien manuscrites qu’épigraphiques. À partir de celles-ci, j’analyse les procédés narratifs utilisés dans des récits mythologiques et généalogiques pour légitimer un rite, un dogme ou une dynastie. L’un de mes principaux champs de recherche est l’étude des rituels, en particulier ceux entourant les dons et l’adoption. Actuellement chargée de recherche au sein du projet ERC-DHARMA à l’université Humboldt (Berlin), je me consacre à l’édition en XML-TEI, la traduction et l’interprétation du corpus épigraphique d’Orissa appartenant à la dynastie Somavaṁśin et contribue ainsi aux partages des données et à leur réutilisation. »

Engagement pour la Science ouverte

« Considérant le savoir comme un bien commun, j’ai à cœur d’ouvrir l’enseignement du sanskrit à un large public. C’est pourquoi les cours que je dispense au sein de l’institut des langues rares (ILARA) sont des stages d’initiation, ayant lieu entièrement en distanciel et ouvert à toute personne intéressée quelque soit son niveau de formation. Afin d’offrir des ressources éducatives libres, je dépose dans l’archive ouverte HAL mes supports de cours ainsi que les documents de synthèse transmis aux étudiants.

Convaincue de l’importance de l’accessibilité de la recherche, je suis à l’initiative de la création de la collection HAL de mon unité de recherche, le groupe de recherches en études indiennes GREI -EA2120. En tant que gestionnaire de cette collection et membre du bureau du GREI, je cherche à sensibiliser mes collègues aux enjeux et aux principes de la science ouverte ainsi qu’à instaurer une culture de l’Open Science au sein de mon unité.

En devenant « Ambassadeur HAL », j’espère mieux faire connaître HAL et participer à l’intégration des principes FAIR au sein de mon champ disciplinaire, ainsi qu’assurer un rôle d’intermédiaire entre les chercheurs et le CCSD. Intégrer le réseau des ambassadeurs me permettra également d’échanger avec des pairs issus d’autres disciplines, de m’enrichir de leur manière d’aborder la science ouverte et m’en inspirer. »