Aujourd’hui : On recense plus de 850 000 auteurs sur HAL mais une bonne proportion sont des doublons, hors homonymies. La saisie des auteurs n’est pas contrôlée et un auteur peut apparaître sous plusieurs formes : prénom en entier ou non, ordre prénom-nom inversé, changement d’affiliation, de mail, mariage. Comment s’assurer dès lors, après une requête sur un  nom d’auteur, que l’on obtient bien toutes ses publications déposées ?

Ce qui change : la v3 offre la possibilité d’associer toutes les formes sous lesquelles peut apparaître un auteur au gré des saisies. Cette association porte un identifiant unique, l’idHAL. Les formes auteurs ne sont pas fusionnées.

CaptureCette association de formes auteur peut être enrichie par la création d’un CV. C’est une nouveauté de la v3 : le formulaire du  CV comporte un champ libre vous permettant d’ajouter les éléments classiques d’un CV, différents champs pour d’autres identifiants (ArxivID, ResearcherID, ORCID, idRef), les comptes sur les réseaux sociaux (twitter, facebook), l’adresse d’un blog.

Doté d’une url propre(sous la forme http://cv.archives-ouvertes.fr/idHAL), le CV affichera au minimum vos publications et ce qui est saisi dans le champ libre. En fonction de vos choix, tout usager pourra visualiser les mots clés de vos publications, vos co-auteurs, votre photo, etc.

Passage à la v3 : La création de l’idHAL ne peut se faire sans intervention humaine : une fonctionnalité spécifique est proposée. Après une requête sur un nom, le système propose toutes les formes qu’il connait : à vous de sélectionner et associer celles qui vous correspondent. Par contre, comme le mode de saisie d’un auteur lors d’un dépôt ne change pas, vous n’êtes pas à l’abri d’une erreur éventuelle d’un de vos co-auteurs par ex. Pensez dès lors à vérifier de temps en temps si votre idHAL comprend bien toutes les formes.

Votre nom a été saisi de façon unique, tout va bien mais si vous souhaitez utiliser la fonctionnalité CV, vous devez créer un idHAL.

La création d’un CV avec son url propre peut avantageusement remplacer l’url obtenue par la fonction actuelle « créer sa page web ».

Lorsqu’il fera une requête sur un nom d’auteur, tout utilisateur de HAL aura accès à cet idHAL et pourra visualiser le CV du chercheur s’il l’a créé.

Vous pourrez tester cette fonctionnalité dès lundi 31 mars.