Le CCSD

Le CCSD est au service des communautés scientifiques et académiques et a pour missions de faciliter toute forme de communication scientifique directe, de donner une plus grande visibilité à la recherche française par une diffusion ouverte de ses résultats et d’en assurer la pérennité.

Il a créé, développé et opère l’infrastructure de recherche HAL+, inscrite dans la feuille de route des infrastructures de recherche. HAL+ repose sur trois plateformes technologiques et de services : HAL, Episciences  et Sciencesconf.

Le CCSD est une unité d’appui et  de recherche (UAR3668) sous la triple tutelle du CNRS, d’Inria et d’INRAE. Il bénéficie du soutien du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi que de celui de plus de 130 universités, grandes écoles et organismes de recherche français qui utilisent HAL.

Les missions de l'unité

  • Développer des archives ouvertes pour l’ensemble de la production de la recherche et offrir un accès libre et gratuit favorisant la visibilité et la circulation de l’information scientifique et technique
  • Assurer la pérennité de l’ensemble des données collectées par la sécurisation des entrepôts, et l’archivage à long terme
  • Connecter l’archive ouverte HAL avec les grandes archives ouvertes thématiques internationales comme arXiv, PubMedCentral, etc.
  • Développer des outils informatiques à destination des chercheurs et des communautés scientifiques afin de faciliter toutes les formes de communication scientifique directe
  • Rendre des services informatiques nationaux, en particulier participer aux travaux de création de référentiels nécessaires à l’identification de la production scientifique française et à l’enrichissement automatique des bases de données administratives
  • S’impliquer dans toutes les initiatives françaises et internationales, notamment européennes, concernant les archives ouvertes

Acteur de la Science ouverte

Les missions s’inscrivent pleinement dans la dynamique de la Science ouverte et, depuis sa création en 2000 par le CNRS, le CCSD est un acteur majeur de l’accès ouvert notamment à travers l’archive ouverte HAL qui fédère les dynamiques.
Dès 2013, Inria est la première institution à afficher une politique de dépôt dans HAL pour l’ouverture des publications des chercheur.e.s de l’établissement.
Le Plan national pour la science ouverte annoncé par Mme la Ministre Frédérique Vidal, le 4 juillet 2018, rend obligatoire l’accès ouvert pour les publications et pour les données issues de recherches financées sur projets. Une des mesures est le soutien à l’archive HAL.
Le bilan de ce premier plan retrace les nombreuses actions menées : le taux de publications scientifiques françaises en accès ouvert est notamment passé de 41% en 2017 à 56% en 2019. Le Baromètre pour la science ouverte indique notamment que HAL est la principale archive ouverte pour l’ouverture des publications scientifiques françaises.
Un deuxième Plan pour la science ouverte (2021-2024), publié en juillet 2021, poursuit la trajectoire et inscrit le développement de HAL dans ses mesures. Il soutient également la bibliodiversité et notamment le modèle diamant pour les revues dont Episciences est un des acteurs.
Les institutions françaises, organismes de recherche et universités, sont de plus en plus nombreuses à publier leur feuille de route pour la Science ouverte et placent HAL au coeur de leur stratégie :