Une grande partie des connaissances techniques et scientifiques développées aujourd’hui réside dans les logiciels. La préservation de ce corpus de connaissances universelles est aussi essentielle que la conservation des articles et des ensembles de données de recherche.

En construisant une archive universelle et pérenne du logiciel, Software Heritage vise à mettre en place une infrastructure essentielle au service de la société, de la science et de l’industrie. Ce projet, à l’initiative d’Inria, a pour objectif de collecter, organiser, préserver, et rendre accessible, à tous, le code source de tous les logiciels disponibles.

Pour servir le mieux possible la communauté scientifique, une collaboration CCSD et Software Heritage a permis l’élargissement du dépôt de données dans HAL aux logiciels. Dans un premier temps, le dépôt du code source se fera seulement via le portail HAL-INRIA afin de valider le processus. Il sera ensuite déployé dans HAL et ses portails.

Le chercheur dépose une archive du code source et renseigne les métadonnées pour décrire son dépôt. Une fois le dépôt validé, et si le chercheur souhaite son transfert, il est importé dans Software Heritage qui génère un identifiant unique permettant sa traçabilité, le SWD-ID. Ensuite, le dépôt HAL est mis à jour avec cet identifiant.

La mise en production est prévue dans les prochains mois. Un poster présentant ce nouveau type de dépôt est présenté cette semaine aux JSO 2018 – 7es journées Science Ouverte Couperin.

Avec cette collaboration, HAL favorise la dissémination scientifique et la reproductibilité des codes source, notamment ceux utilisés dans les articles scientifiques, et contribue à la reconnaissance du travail des développeurs de logiciels de recherche.