Les sciences de l’univers ont leur archive ouverte depuis tout juste 10 ans avec HAL-INSU. Porté par l’Institut National des Sciences de l’Univers (INSU) du CNRS et animé par les documentalistes du réseau Doc’pl@net, le portail propose en libre accès le texte intégral de plus de 23 000 documents publiés par les membres des laboratoires affiliés à l’INSU.

Profitons de ce dixième anniversaire pour explorer HAL-INSU.

Les domaines

Si  l’on regarde la répartition par domaines, c’est logiquement la discipline Planète et univers qui concentre la majorité des dépôts en texte intégral. La physique et les sciences de l’environnement représentent ensuite les disciplines les plus représentées.

 

Les mots-clés utilisés dans les dépôts sont des indicateurs intéressants : l’image issue d’un outil de visualisation comme le nuage de mots fait ressortir les grandes tendances.

Mots-clés utilisés dans les dépôts (occurrence > 40 )

Une majorité d’articles dans des revues

Comme dans de nombreuses disciplines, c’est l’article publié dans une revue qui est le vecteur de diffusion le plus fréquent puisqu’on en recense 17 503. Ce sont ensuite les thèses (3208) puis les communications (1394) qui sont déposées.

Dans quelles revues publient les chercheurs de l’INSU ? Un coup d’œil sur leurs dépôts nous en fournit une indication :

Revues avec plus de 100 dépôts

 

Les 5 revues avec les dépôts les plus nombreux sont toutes éditées par l’European Geosciences Union (EGU). La forte présence de cet éditeur s’explique par  l’intégration, en 2008, de plus de 9 000 articles dans l’archive institutionnelle, fruit d’un travail en collaboration entre le CCSD et l’EGU, piloté par le réseau Doc’pl@nets. A noter que cet éditeur a une politique très favorable vis-à-vis de l’auto-archivage en autorisant le dépôt de la version publiée. C’est aussi le cas d’EDP Sciences, qui édite la revue Astronomy and Astrophysics,

Avec les dispositions* de la Loi pour une République Numérique, les chercheurs seront encouragés à diffuser en libre accès leurs manuscrits : que ce soit au fur et à mesure des publications (embargo maximum de 6 mois prévu par le loi pour les STM) ou en complétant les notices déjà présentes dans HAL avec le fichier contenant le texte intégral.

La liste des laboratoires est proposée dans le menu Consulter, tout comme la liste des collections.

 

(Un grand merci à Nathalie Pothier et ses collègues pour la relecture de ce billet)