Nous avons déjà plusieurs fois abordé dans ce blog la visibilité de vos publications déposées dans HAL, que ce soit en listant les principaux sites qui moissonnent ou référencent HAL  ou bien en présentant les aspects plus techniques de l’optimisation de son référencement. Les statistiques de consultations constituent des indicateurs de la visibilité de HAL et nous présentons dans ce billet celles de 2018.

3 069 115 visites ont été comptabilisées, ce qui représente un accroissement de 20% par rapport à 2017.

Provenance géographique

Sans surprise, la majorité des visites viennent de France (43,9%). La carte ci-dessous mentionne les 5 autres pays pour lesquels on recense plus de 85 000 visites.

 

Provenance géographique des visites en 2018

 

Un trafic amené par des requêtes sur scholar.google

La provenance principale des visites est scholar.google, avec toutes ses déclinaisons (.com, .fr, .be, .ca etc.) : cela représente 15% des visites. On note en 2ème place (presque 2%), la provenance du NCBI (Pubmed et Pubmed Central) : cela couvre très certainement les liens vers HAL depuis les notices PubMed via le service Linkout destiné à signaler le texte intégral dans les archives ouvertes.

Consultations de HAL en 2018 : provenance des visites

 

Plus d’un million de visites pour HAL-SHS

1 324 161 (+4,30%) visites sont comptabilisées en 2018 pour HAL-SHS,  l’archive ouverte pour les sciences humaines et sociales. Là encore, avec 11% des visites, les requêtes de Scholar.google amènent le plus de trafic. Le moteur de recherche Isidore vient en 2ème position, mais très loin derrière (0,87%).

Consultations de HAL-SHS en 2018 : provenance des visites

 

Theses.fr en tête des provenances pour les thèses disponibles dans TEL

Avec ses 1 782 185 visites (+8%), l’archive ouverte pour les thèses TEL se démarque : ce sont en effet des requêtes sur le moteur de recherche des thèses françaises theses.fr qui devancent celles de scholar.google dans les provenances de visites :

Consultations de TEL en 2018 : provenance des visites

La vitalité de ces indicateurs de consultations permettent de confirmer qu’un bon référencement pour les moteurs de recherche est un atout pour le rayonnement des publications scientifiques déposées dans HAL.