2020 débute avec un changement à la tête du CCSD : Nathalie Fargier remplace Christine Berthaud qui part à la retraite.

Nathalie Fargier est conservatrice et était jusqu’alors directrice de Persée, unité qui gère le portail de diffusion de publications scientifiques du même nom. Après avoir intégré Science Po Grenoble, elle poursuit des études de sciences humaines et sociales à Paris. Elle est admise ensuite à l’Enssib et obtient le diplôme de conservateur des bibliothèques. Avant d’arriver à Persée, Nathalie Fargier exerce différents métiers, tous en lien avec l’information scientifique et le numérique : abonnements à des ressources électroniques, acquisition de bases de données et numérisation patrimoniale. En 2017, elle reçoit la médaille de cristal du CNRS.

Christine Berthaud dirige le CCSD depuis avril 2011. Le libre accès est au cœur de ses activités depuis longtemps puisqu’elle a notamment contribué à la création en 2005 de HAL-SHS, l’archive ouverte dédiée aux Sciences humaines et sociales.

Les  années sous sa direction ont marqué un changement d’échelle pour le CCSD. Devenu unité mixte de service avec pour tutelles le CNRS, l’INRIA, l’université de Lyon puis l’INRAé, le CCSD est un acteur clé de la politique française en faveur de la science ouverte notamment par le biais de HAL. C’est aujourd’hui 143 institutions, établissements, organismes de recherche qui utilisent cette archive ouverte mutualisée pour gérer et valoriser leur production scientifique. A l’international, le CCSD est reconnu du fait de sa forte implication dans les principaux réseaux d’archives ouvertes dont l’illustration la plus récente est l’accueil à Lyon de la Conférence annuelle de COAR en 2019.

Christine Berthaud a également co-fondé avec le mathématicien Jean-Pierre Demailly Episciences, plateforme d’hébergement de revues en libre accès permettant l’organisation du peer reviewing de manuscrits déposés dans HAL ou arXiv. Parmi d’autres innovations et expérimentations, on peut citer aussi la mise en place du Triple Store data.archives-ouvertes qui propose les données de HAL dans le langage de base du web sémantique, permettant ainsi d’amplifier leur exploitation. Soulignons enfin le travail engagé sous son impulsion pour faciliter l’utilisation et l’appropriation de HAL par ses utilisateurs qui constitue un enjeu prioritaire pour l’avenir.

Merci Christine pour ton engagement professionnel, ton investissement personnel et tes qualités humaines. Le CCSD est maintenant une structure solide et reconnue, portée par une équipe que tu as largement constituée et qui a apprécié de travailler avec toi.