Vous avez récupéré votre article sur le site de la revue et vous vous dites, tiens, puisque qu’il est disponible gratuitement, je peux déposer cette version dans HAL. Eh bien,  c’est parfois vrai … mais pas toujours.

Votre fichier comporte la mention “Open Access” ou “Open” ?  une licence Creative Common (CC-BY, CC-BY-NC, etc) ? Vous pouvez déposer cette version dans HAL. Il faut parfois avoir de bons yeux pour trouver la licence : dans les fichiers d’Elsevier, elle se trouve en bas de la première page (exemple) ; idem pour les articles publiés chez Oxford University Press (exemple). Par contre, pour les articles des revues diffusées par Nature Publishing Group et MDPI, la licence se trouve sur la dernière page du fichier (exemple).

Mais si ces mentions ne sont pas présentes, vous ne pouvez pas déposer la version publiée sans vérifier au préalable que l’éditeur l’autorise.

Savez-vous par exemple que les articles disponibles sur Sciencedirect  en Open archive  sont sous licence Elsevier ? Cette licence permet de les lire, les télécharger mais pas de les re-distribuer en les diffusant dans une archive ouverte. Tout est dans la nuance …

Autre exemple, les articles qui sont en “Free access” sur le site de Wiley : on ne trouve aucune licence associée mais renseignement pris, le “free access” est un choix de la revue comme moyen de promotion des articles et cela signifie simplement qu’il peut être consulté gratuitement par le public.

Il y a certainement plein d’autres exemples encore.

Des outils pour vous aider

Pour vérifier, vous avez à votre disposition les Indispensables données de Sherpa/Romeo simplifiées dans le formulaire de dépôt mais elles sont limitées aux articles de revues. Si pour la version publiée, il est signalé  “can with additional fee”, prudence. S’il n’y a pas eu de frais acquittés (les fameux APC) pour que l’article soit en libre accès, il faut plutôt déposer la version auteur.

Vous pouvez vous aider aussi des sites DOAJ (Directory of open access journals) pour vérifier si la revue dans laquelle vous avez publié est en libre accès, et DOAB (Directory of open access books) qui indexe les livres en accès libre.

Un autre outil pratique qui peut être testé mais seulement si votre document (article ou chapitre) a un identifiant DOI : How Can I share it. La recherche se fait justement avec le DOI et l’outil décline ce que vous pouvez partager (souvent ce ne sont que les métadonnées !) et sur quels supports.

Enfin, si vous n’avez pas le temps de vérifier, les modérateurs sont là pour vous aiguiller bien sûr : ils vous signaleront si vous avez besoin de l’accord explicite de l’éditeur pour déposer et diffuser la version publiée de votre document.